Une voiture Apple serait la plus grande menace pour Tesla, selon un analyste


Comme rapporté par CNET, Gene Munster, co-fondateur et associé directeur de Loup Ventures, estime que l’argument entre une véritable Apple Car ou la société qui octroie la licence du logiciel sous-jacent est terminé. L’analyste dit que, même si ce n’était pas clair il y a six mois, c’est maintenant qu’Apple construira une vraie voiture.

« Je pense qu’il est important de faire une distinction entre le moment où Apple travaille sur quelque chose et le moment où il voit le jour », déclare Gene Munster, co-fondateur et associé directeur de Loup Ventures et observateur attentif d’Apple et de son sosie automobile, Tesla. « Il est très clair qu’Apple a l’ambition de construire une voiture. Ce n’était pas clair il y a six mois. »

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi Apple se lancerait dans le secteur automobile, Munster a fait écho aux mêmes raisons partagées par Katy Huberty chez JP Morgan, affirmant que tout dépendait de la taille de la part de marché potentielle dans un secteur mûr pour l’innovation.

Pourquoi Apple voudrait-il se lancer dans le secteur de l’automobile, une industrie connue pour sa consommation de capitaux, rapportant souvent des bénéfices minces et inégaux et généralement bloquée par les réglementations fédérales d’un côté et les lois sur la franchise des concessionnaires de l’autre? «Le marché adressable», dit Munster sans perdre de temps. « C’est des ordres de grandeur plus grands que tout ce qu’Apple a cherché auparavant. Ce qui maintient les entreprises technologiques éveillées la nuit, c’est la croissance. »

En fait, Munster pense qu’Apple pourrait être la plus grande menace à laquelle Tesla pourrait faire face, malgré le fait que des dizaines d’autres grands constructeurs automobiles et startups se lancent dans le secteur des véhicules électriques.

Munster soupçonne qu’Apple nuirait facilement aux constructeurs automobiles traditionnels, faisant face à sa seule bataille vraiment intéressante dans sa propre cour. « Je pense qu’Apple est le plus grand risque concurrentiel auquel Tesla (va) faire face. » Les deux ont fait l’objet de spéculations sur les fusions, mais Munster pense qu’une fusion ne pourrait jamais fonctionner, car chacun est implacable lorsqu’il s’agit de contrôler tout produit portant son nom.

Après que des discussions auraient été rompues entre Apple et Hyundai / Kia, certains pensent maintenant que le partenaire le plus probable d’Apple sur un véhicule électrique est Nissan.



Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*