Les téléphones Nokia récents utilisent principalement des chipsets Qualcomm et MediaTek, avec l’apparition occasionnelle d’Unisoc ici ou là. Maintenant, le premier Nokia à être alimenté par un chipset Exynos a peut-être été repéré sur Geekbench.

Le Nokia « Suzume » est équipé d’un Exynos 7884B. Il s’agit d’une puce 14 nm avec un matériel relativement ancien – deux cœurs Cortex-A73 et six cœurs A53, plus un Mali-G71 MP2 et un modem LTE. Selon Geekbench, le cluster A73 était cadencé à 2,1 GHz, tandis que le cluster A53 fonctionnait à 1,7 GHz.

Le téléphone n’a pas beaucoup de RAM, 3 Go à première vue, mais il fonctionnait sous Android 12. Malheureusement, ce sont toutes les informations que nous pouvons recueillir auprès de Geekbench.

Détails Nokia Suzume de Geekbench : chipset Exynos 7884B, 3 Go de RAM, Android 12

Détails Nokia Suzume de Geekbench : chipset Exynos 7884B, 3 Go de RAM, Android 12

Le Nokia Suzume (en japonais pour moineau) est peut-être l’un des quatre téléphones qui ont fuité il y a quelques semaines. Deux d’entre eux étaient des téléphones Go Edition, ils ne sont donc pas en lice, mais les deux autres ressemblaient à des appareils de milieu de gamme avec trois caméras et des écrans LCD à encoches. Cependant, ils ne sont connus que sous les noms de N150DL et N153DL, il n’est donc pas clair si le nom de code Suzume appartient à l’un ou l’autre.

Origine | Passant par