PayPal a joué un rôle pour amener l’UE à déposer une plainte antitrust contre Apple


La Commission européenne va actuellement de l’avant avec une affaire antitrust contre le portefeuille mobile d’Apple. L’accent est principalement mis sur le fait qu’Apple verrouille la puce NFC (Near-Field Communication) à l’intérieur des modèles d’iPhone éligibles, ce qui empêche les entreprises tierces d’y accéder. Par conséquent, la seule option tap-to-pay sur un iPhone est Apple Pay, ce qui n’est évidemment pas quelque chose que les entreprises qui ne sont pas Apple apprécient autant.

Selon un nouveau rapport de Bloomberg, il s’avère que PayPal est l’une des plus grandes entreprises qui ont contribué à déclencher la plainte antitrust contre Apple. Mais ce n’est pas le seul, car le rapport note que « plusieurs entreprises » sont impliquées dans le processus, y compris le dépôt de plaintes informelles contre le portefeuille mobile d’Apple et les restrictions d’Apple.

La Commission européenne déclare que le verrouillage par Apple des capacités NFC de l’iPhone est injuste. Ils soutiennent, à ce stade, que des sociétés tierces telles que PayPal et Venmo, ainsi que d’autres entités, y compris des banques, devraient pouvoir accéder à la fonctionnalité de paiement par clic qui est actuellement hors de portée.

Apple a tiré parti de la confidentialité et de la sécurité des utilisateurs comme raison pour laquelle la puce NFC est verrouillée. Et pourquoi Apple Pay est la seule option de paiement mobile sur iPhone. Bien sûr, Android en tant que plate-forme permet des fonctionnalités tap-to-pay au-delà de la propre offre de Google. Et sans surprise, PayPal a une telle option disponible sur le système d’exploitation mobile alternatif, et souhaite apporter cette fonctionnalité à l’iPhone.

Mais, pour ce faire, Apple doit annuler ces restrictions.

Apple fait quelques pas dans ce domaine, mais pas exactement ce que recherchent PayPal ou d’autres sociétés. « Tap to Pay » sur iPhone sera bientôt disponible dans la gamme de smartphones d’Apple sur les appareils éligibles. Cette fonctionnalité permettra aux entreprises tierces d’accepter les paiements via Apple Pay, les cartes de crédit et de débit sans contact et même les portefeuilles numériques qui ne sont pas ceux d’Apple. Cependant, ce n’est toujours pas du tap-to-pay, ce qui est l’objectif ultime des entreprises qui tentent d’amener Apple à donner accès aux capacités NFC de l’iPhone.

Tout cela fonctionnera-t-il? Il est trop tôt pour le dire. Mais si les choses ne vont pas dans le sens d’Apple, nous pourrions voir un jour à un moment donné dans le futur où toutes les options de portefeuille mobile seront disponibles sur iPhone. Ce serait tout à fait le spectacle.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*