Les services secrets américains accusent iMessage d’avoir perdu des SMS lors de l’insurrection du 6 janvier



Les services secrets des États-Unis font l’objet d’un examen minutieux depuis qu’ils ont admis avoir perdu un certain nombre de SMS le 6 janvier, jour de l’insurrection du Capitole américain. Maintenant, il semble que la fonctionnalité iMessage d’Apple soit en partie responsable des messages perdus.

Tel que rapporté par Politico, les services secrets ont déclaré avoir découvert que les membres de l’institution qui utilisaient iMessage sur leurs téléphones professionnels étaient ceux qui avaient été perdus. Selon le porte-parole Anthony Guglielmi, les services secrets réévaluent actuellement la désactivation d’iMessage pour les membres sur leurs téléphones professionnels afin d’éviter ce type de perte de données à l’avenir.



Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*