Apple promet un changement de lieu de travail suite à des plaintes pour harcèlement



Apple a admis qu’il aurait dû traiter les plaintes de harcèlement et d’inconduite faites par des femmes dans l’entreprise d’une manière différente à la suite d’un article qui a interrogé 15 employées actuelles et anciennes.

La révélation est venue par le biais d’un nouveau Financial Times (s’ouvre dans un nouvel onglet) pièce dans le sort de 15 anciennes et actuelles employées d’Apple. L’histoire commence avec Megan Mohr, qui est allée pour une « soirée platonique à boire » avec un collègue masculin en 2013, cinq ans après le début de sa carrière chez Apple.



Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*