Comprendre les nouveautés du réseau de nouvelle génération – Samsung Global Newsroom


En 2019, la 5G est venue au monde. En 2020, il se généralisera et apportera avec lui une toute nouvelle expérience mobile. Avec des vitesses et une connectivité 5G, les consommateurs peuvent télécharger des longs métrages en quelques secondes et diffuser des vidéos 8K en un éclair. Ils peuvent diffuser des appels vidéo d’une clarté cristalline et jouer à des jeux mobiles riches en graphiques sans décalage. Et la meilleure partie – ce n’est que le début. À mesure que les technologies 5G continueront d’évoluer, nos connexions seront plus fortes, nos communications seront plus rapides et nos vies seront plus pratiques.

Pour comprendre tout le potentiel de la 5G, il est utile de prendre du recul. Voici comment nous en sommes arrivés là, à quoi ressemble la 5G aujourd’hui et ce que nous pouvons attendre de la 5G à l’avenir.

Préparer le terrain avec la 5G non autonome

Lorsque les premiers réseaux 5G ont démarré l’année dernière, ils ont marqué le début d’une transformation majeure de la technologie mobile. Ces réseaux – appelés réseaux 5G non autonomes – ont donné un aperçu de l’avenir 5G hyper rapide juste au coin de la rue.

Les réseaux 5G non autonomes utilisent simultanément différentes gammes de fréquences radio. En particulier, ils utilisent deux fréquences 5G différentes avec des bandes passantes plus élevées pour un débit plus rapide, ce qui signifie que plus de données (comme un film ou une émission de télévision) peuvent accéder à l’appareil beaucoup plus rapidement que via un réseau 4G LTE.

La première gamme de fréquences chevauche la 4G LTE et est appelée sous-6 GHz. La deuxième plage de fréquences plus élevées est appelée mmWave. Alors que mmWave offre le potentiel de vitesses ultra-rapides, les fréquences inférieures à 6 GHz peuvent voyager plus loin et pénétrer des objets solides, tels que des bâtiments. En conséquence, les opérateurs de téléphonie mobile doivent équilibrer ce qu’ils espèrent offrir aux utilisateurs avec le spectre dont ils disposent.

La 5G non autonome a été cruciale pour favoriser l’adoption précoce de la 5G, mais ce n’est que la première étape du voyage.

Ouvrir les portes pour une couverture plus large avec le partage dynamique du spectre

Tirant parti de l’infrastructure 4G existante, le partage dynamique du spectre est le moteur de la croissance rapide et expansive de la couverture 5G. Plus important encore, il jette les bases de réseaux 5G véritablement transformationnels (voir la section suivante) en garantissant que lorsque le noyau 5G sera lancé, il y aura déjà une large couverture.

Traditionnellement, alors que les réseaux passaient de la 2G à la 3G en 4G et que davantage de spectre était ajouté à l’écosystème mobile, les opérateurs rencontraient un problème: ils devaient attendre jusqu’à ce que suffisamment d’utilisateurs aient mis à niveau avant de pouvoir réutiliser les anciennes bandes pour la technologie de prochaine génération. Voici un exemple: disons qu’ils avaient 40 MHz de spectre moyen. Jusqu’à récemment, ils devraient le diviser en deux, donnant 20 MHz à 4G LTE et 20 MHz à 5G même si, aujourd’hui, il y a encore beaucoup plus d’utilisateurs 4G LTE que d’utilisateurs 5G.

Le partage dynamique du spectre résout ce problème en utilisant des algorithmes pour permettre aux opérateurs de partager le spectre entre les appareils 4G LTE et 5G et d’optimiser en permanence la répartition à mesure que les clients passent de la 4G LTE à la 5G.1 Pour cette raison, le partage dynamique du spectre facilite la transition vers la 5G.

Entrer dans la prochaine phase avec la 5G autonome

Contrairement à son homologue non autonome, la 5G autonome n’utilise pas l’infrastructure 4G LTE existante. Au contraire, il nécessite une nouvelle architecture pour prendre en charge des vitesses ultra-rapides.

Cette architecture comprend un nouveau noyau 5G qui agira comme le cœur du réseau, ainsi qu’une nouvelle radio 5e Generation Node B, la technologie qui permet aux appareils mobiles de parler au réseau. La nouvelle architecture du Standalone 5G est encore plus efficace que son prédécesseur 4G et améliorera les performances de débit de données jusqu’aux limites du réseau en tirant parti de mmWave, ainsi que des fréquences basses et moyennes bandes. De plus, cela permettra aux entreprises de tirer parti du réseau pour créer de nouveaux produits et expériences incroyables, comme des diffusions en direct 4K et des véhicules autonomes.

Standalone 5G améliore également la bande passante du réseau. Il peut envoyer des données vers et depuis jusqu’à 1 million d’appareils par kilomètre carré, contre seulement 100 000 appareils par kilomètre carré utilisant les réseaux 4G2.

La nouvelle série Galaxy S20 de Samsung représente la prochaine étape majeure pour le développement de la technologie 5G de la société. Les trois appareils de la série Galaxy S20 sont les premiers à proposer des capacités autonomes 5G. De la réalité augmentée aux jeux en nuage, les meilleures expériences 5G nécessitent la meilleure technologie SA 5G, et cela sera disponible avec le Galaxy S20.

Au fur et à mesure que les réseaux 5G évoluent, la gamme compatible 5G de Samsung évoluera également. Au cours de l’année à venir, Samsung lancera plus de produits 5G, dont certains qui intègrent des solutions à puce unique, la commercialisation des dernières versions 5G, la prise en charge de l’itinérance mondiale 5G et de nombreuses autres fonctionnalités de pointe 5G. Les nouvelles technologies 5G ouvrent la voie à de nouvelles expériences incroyables, et à chaque étape du chemin, Samsung sera à l’avant-garde, offrant ces expériences aux consommateurs du monde entier.

1 La mise en œuvre du partage dynamique du spectre variera selon la région et l’opérateur. Vérifiez auprès de votre fournisseur de services mobiles pour plus de détails.

2 Les performances réelles varient selon la région et les conditions du réseau.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*